Indian HeadA.s.b.l
The Second to None

On the tracks of General Patton – Clairefontaine 2009

Après la Normandie en juin dernier, nos troupes se sont bien avancées à l’intérieur des terres et se sont focalisées dans les Ardennes belges pour y commémorer le début des la Bataille des Ardennes. L’Indian Head, à l’instar de 1999, avait établi ses quartiers non loin des frontières luxembourgeoises et françaises à Clairefontaine : un hameau de la commune d’Arlon. La ville d’Arlon fut d’ailleurs le point de rassemblement des troupes de Patton ayant relevé le défi de rompre l’encerclement de Bastogne peu après l’offensive du 16 décembre 1944. L’Indian Head avait décidé de suivre les traces des troupes de la vaillante 3ème armée en suivant « stricto » l’itinéraire de l’époque.

Arlon, cité gallo-romaine totalisant 2000 ans d’Histoire et parée en ces jours de fête, vit une très singulière représentation offerte aux citoyens : un concert de l’USAF Europe dans l’église St Martin le vendredi soir avec une présentation en uniforme de l’époque par Philippe Devroey, président du BMVCG Indian Head. Près de 750 places disponibles, qui seront toutes occupées, pour suivre ce concert organisé à l’initiative de l’Indian Head et où l’invité d’Honneur fut le petit-fils du célèbre général : George Patton Waters venu tout spécialement des USA pour ces commémorations du 65ème anniversaire. La prestation fut qualifiée d’impeccable par un public très nombreux et enchanté du programme de ce concert. Un solide succès au su des très nombreux commentaires et félicitations.

Le lendemain, sitôt après le petit-déjeuner une très longue colonne de plus de 90 véhicules décrivit un large arc de cercle autour d’Arlon pour rallier le village de Fouches. Là ce fut l’inauguration d’un nouveau et magnifique monument, réalisé encore à l’initiative seule de l’Indian Head, en hommage à l’équipage du B17 « Cicero Kid » 8th USAAF qui s’y est écrasé en novembre 1944. Cérémonie poignante en présence des Autorités belges et US avec l’impressionnante garde couleurs de la 18th US MP BDE et la seule personne encore vivante et témoin direct du drame de ce jour du 9 novembre 1944.

Réception au quartier Bastin de Stockem pour le lunch de midi avec tous les participants en présence des autorités militaires et civiles de la ville d’Arlon et provinciales invitées et remerciées pour l’aide apportée à l’Indian Head. Trois blindés lourds étofferont la colonne en vue d’un static show dans le centre d’Arlon. L’accueil chaleureux de la population dut ravir les participants qui se virent offrir diverses collations dans bon nombre d’établissements. Pendant que les chars se virent transportés vers Bastogne et Vaux, nos troupes rejoignirent Clairefontaine pour le souper-concert animé par les vingt musiciens du Variety Jazz Band. La remise des souvenirs ponctua ce superbe récital de jazz et puis la soirée (très) dansante prit le relais. Spectacle surprise avec la prestation des indiens et indiennes du Dakota fléronais du sud venus danser au rythme effréné des tambours. Bien longtemps après minuit, une fois nos GI’s au lit, l’équipe QM, fourbue mais stoïque, prépara les petits-déjeuners prévus pour 07.00 hrs. A 08.00 hrs tapant deux colonnes prirent l’itinéraire « Patton » pour remonter vers Bastogne. Après une halte carburant à Oberpallen, ce seront les petits villages du Luxembourg qui seront réveillés par le bruit de nos moteurs. Au passage visite du beau musée de Perlé dédié à l’USAAF où les équipages reçurent un accueil chaleureux. A Martelange, après une belle cérémonie au monument des Chasseurs Ardennais belges et le repas de midi pris au chaud, la colonne se sépara en deux : l’une vers Vaux (pour un spectacle de combat avec les chars et des figurants on ne peut plus réalistes) et l’autre d’une trentaine de véhicules continua pour effectuer la première partie du défilé dans Bastogne déclarée (enfin) ville ouverte pour la circonstance. La dîme ne fut plus exigée cette fois ; sa suppression est peut être l’abc d’une nouvelle convivialité bastognarde.

L’Ardenne profonde fut franchie toute l’après-midi par nos engins et leurs équipages engourdis par le froid. Dans les mémoires de chacun il y avait plein d’images de l’époque avec le bruit, les odeurs et l’inconfort (volontaire !). La deuxième colonne nettement plus étoffée exécuta, après la prestation de Vaux-sur-Sûre, la deuxième partie du défilé et termina la randonnée dans la caserne belge du 1A à Bastogne à l’endroit même où se trouve la désormais célèbre « cave Mc Auliffe ».

Un réconfortant vin chaud et la vue d’une belle expo mit un point final à une rencontre exaltante entre collectionneurs venus de tous les coins d’Europe pour commémorer à leur manière le 65ème anniversaire de la Bataille des Ardennes.

 

Merci surtout à toute l’équipe de l’Indian Head pour son inimitable savoir-faire et sa légendaire convivialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *